Ocarina : quel instrument s’agit-il ?

Actuellement, cet instrument gagne de plus en plus d’adeptes à travers le monde. Son histoire remonte à plusieurs milliers d’années avant Jésus-Christ. À l’époque, l’ocarina était l’un des instruments à vent les moins populaires. Cependant, au fil du temps, il a réussi à conquérir le cœur de certains musiciens. Découvrons alors dans cet article ce type de flûte peu connu.

L’apparition de l’ocarina

L’ocarina est un ancien instrument à vent qui existe depuis des milliers d’années dans le monde de la musique. Selon l’histoire, il a une origine remontant à -10 000 avant Jésus-Christ, ce qui en fait l’un des instruments de musique les plus anciens de tous les temps. À cette époque, on estimait qu’il était présent sur tous les continents, c’est pour cela qu’il est dit un dispositif multiculturel. 

En fait, chaque continent a contribué à apporter une touche unique à l’ocarina, reflétant ainsi les aspects propres à chaque culture. Par exemple, les ocarinas fabriqués en Amérique utilisent souvent de la terre cuite, tandis que ceux d’Asie sont souvent réalisés en porcelaine. En Afrique, ils sont conçus à partir de coques de fruits. Il existe des preuves archéologiques de l’utilisation de l’ocarina dans ces régions, attestant de son existence depuis longtemps.

Cette diversité de matériaux et de styles de fabrication confère à chaque ocarina une identité culturelle distincte, ajoutant ainsi à sa richesse et à son attrait mondial.

Vous voulez essayer cet instrument ? Ne vous inquiétez pas, ce site peut vous apprendre comment bien souffler dans un ocarina.

La qualité sonore de l’ocarina

L’ocarina se distingue des autres instruments de musique, en particulier des instruments à vent, par sa sonorité unique. Cette dernière est incomparable et se démarque par sa singularité. Lorsque vous jouez de l’ocarina, vous pouvez produire des sons graves ou aigus, en fonction de la taille de l’instrument que vous choisissez.

Le timbre de l’ocarina est sourd, ce qui fait que chaque note produite résonne de manière prédominante. Néanmoins, attention à ne pas se laisser emporter, car ce petit instrument n’arriverait jamais à remplacer un orchestre symphonique. Par ailleurs, il peut accompagner d’autres instruments de musique à condition de maîtriser les techniques de jeu appropriées. Dans le cas contraire, vous risquez d’altérer les sons produits par ces autres instruments et de jouer des fausses notes.

Les particularités de l’ocarina

La première particularité de l’ocarina réside dans sa variété de modèles, allant des plus classiques aux plus fantaisistes, donc cette diversité vous offre un large éventail de choix. En fait, certains modèles sont équipés d’un nombre limité de trous, allant de quatre à huit. Tandis que d’autres peuvent comporter jusqu’à une douzaine de trous.

L’autre particularité est son aspect discret, qui le distingue des autres instruments contemporains. L’ocarina est un instrument de petite taille, donc il est facile :

  • À ranger ;
  • À transporter ;
  • À prendre en main.

Selon le matériau utilisé pour sa fabrication, vous pouvez le glisser dans n’importe quel sac sans difficulté.